Parents divorcés ou séparés, quelles solutions de garde ?

S’il y a bien une priorité dans la vie des parents, ce sont les enfants. Mais lorsque le couple se sépare, il peut être difficile de s’organiser. Entre l’école, les activités périscolaires, les devoirs à la maison, le travail et les tâches quotidiennes, quelle solution sera la plus adaptée à vos besoins ?

La sécurité avant tout

Bien que cela puisse sembler évident, la chose la plus importante à considérer lors de la prise de décisions en matière de garde d’enfant est toujours la santé et la sécurité de votre enfant. Vous devez avoir toute confiance en la personne que vous choisirez, et votre progéniture devra se sentir à l’aise en sa présence. Si la garde ne se fait pas à votre domicile, assurez-vous que le lieu de garde est sécurisé, et que votre enfant s’y sente bien. Si vous passez par un organisme, informez-vous sur la compétence des personnes compétentes et si les références ont bien été vérifiées au préalable. Si vous décidez d’employer une nounou, une baby-sitter, une assistante maternelle ou une jeune fille au pair, il est vivement recommandé de vérifier ses références et diplômes.

Les différentes gardes d’enfant

  • Vous optez pour une nounou à domicile, alors plusieurs choix s’offrent à vous quant à la façon de trouver la personne la plus apte à s’occuper

  •  de votre enfant dans les deux foyers que celui-ci occupera. Pour ce faire, vous pouvez passer par un organisme dédié aux services à la personne. Plusieurs avantages à cela. En premier lieu, aucune inquiétude à avoir concernant la nounou : ses références et antécédents auront été vérifiés, et les pratiques de sécurité seront assurées. Second avantage, et non des moindres, les formules peuvent être entièrement adaptées à vos besoins. Que vous ayez besoin d’une nounou quelques heures par semaine ou quelques heures par jour, à temps complet ou partiel, les enseignes de service à la personne sauront répondre à vos attentes. Lorsque vous passez par un organisme, vous pouvez également bénéficier d’aides financières, à travers la CAF ou des réductions d’impôts.

  • Vous avez décidé d’opter pour une nounou indépendante (sans passer par une enseigne de services à la personne). Il faut avant tout savoir que le statut de co-employeur n’a aucune valeur juridique, il faudra donc établir deux contrats de travail distincts pour la garde alternée. Le paiement du salaire se fera par chacun des deux parents. Pour les aides financières, un seul des deux parents pourra bénéficier des aides Pajemploi Libre Choix du mode de garde (prise en chanrge partielle de la rémunération de la nounou) et de l’aide de la CAF. Cependant le parent qui n’est pas allocataire à la CAF peut faire une demande de partage des allocations afin de devenir allocataire lui aussi.

  • Vous avez décidé d’opter pour une assistante maternelle. Dans ce cas, les enfants sont acceptés jusqu’à l’âge de 6 ans maximum. Elle doit obligatoirement être agréée par les services du Département. Vous devez dans ce cas emmener l’enfant au domicile de la personne, et, ainsi, vous assurer que cela soit pratique pour les deux parents. Les employeurs doivent établir le contrat et faire les démarches déclaratives d’embauche. La durée maximum d’accueil est de 9 heures par jour, 6 jours par semaine, à définir au préalable avec l’assistante maternelle. Pour les paiements, vous ne payez pas de cotisations sociales, vous payez donc uniquement le salaire net. Vous pouvez bénéficier d’aides financières de la CAF ou de Pajemploi. Vous pouvez également bénéficier d’un crédit d’impôt, des aides de la Région ou de la mairie, ou demander à votre employeur de financer les chèques C.E.S.U.

  • Vous avez décidé d’opter pour une jeune fille au pair. Pécuniairement, il y a un certain avantage, car en échange d’un salaire relativement bas, du logement et de la nourriture, vous êtes assurés d’avoir une personne à la maison pour vos enfants. Vous devez donc prévoir une chambre pour la jeune fille dans chacun des domiciles. Cela peut être l’occasion de leur faire découvrir une nouvelle culture, une nouvelle langue et d’ouvrir leurs horizons. L’avantage ici pour les enfants sera d’avoir une constante chez les deux parents à laquelle ils pourront se raccrocher. Un petit bémol cependant : il faut toujours un petit temps d’adaptation lors de l’arrivée de la jeune fille, pour elle-même, mais également pour les familles. Ce temps d’adaptation sera donc plus long puisqu’il faudra s’habituer à deux logements et deux modes de vie différents.

En conclusion, il existe différentes possibilités selon vos attentes et vos budgets. Surtout, il est important de prendre la décision de manière réfléchie et ensemble.


Les liens utiles :

Les formules proposées par les services à la personne :
https://www.vitadom.fr/fr/1/23/-garde-d-enfants-a-domicile.html

Les nounous indépendantes :
https://www.pajemploi.urssaf.fr/pajewebinfo/cms/sites/pajewebinfo/accueil/employeur-de-garde-denfants-a-do.html

Les assistantes maternelles :
https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/N20383

Les jeunes filles au pair :
www.aupairworld.com/fr

Les aides financières :
www.caf.fr
www.pajemploi.urssaf.fr